Rédacteur des débats, un métier exigeant
>
>
Rédacteur des débats, un métier exigeant
Rédacteur des débats tapant à la machine

Rédacteur des débats, un métier exigeant

Il n’existe aucune formation qui prépare au métier de rédacteur des débats, ce qui en fait une activité plutôt méconnue. C’est dommage, car la rédaction des débats est une profession intellectuellement exigeante, et qui recrute en permanence. Exanote vous en dit un peu plus sur ce métier de « petite souris ».

Rédacteur des débats : le gardien de vos échanges

Le rôle du rédacteur des débats, c’est de produire le compte-rendu ou le procès-verbal d’une réunion. Quand on dit cela, on pense immanquablement aux dactylos du siècle dernier qui tapaient sans relâche sur leur machine à écrire, et qui s’affrontaient lors de concours de vitesse ! Mais il ne faut pas se fier à cette image d’Épinal. Car si le rédacteur des débats doit produire une certaine quantité de texte, son objectif premier est de restituer fidèlement le contenu d’une réunion professionnelle.

Une obligation pour bon nombre d’instances…

Pour bon nombre d’instances, la rédaction d’un procès-verbal relève d’une obligation légale. C’est notamment le cas des CSE, des conseils d’administration, ou encore des conseils municipaux. La plupart du temps, les secrétaires de séance n’ont pas le temps d’établir un procès-verbal de réunion. Pour cause : c’est une tâche très chronophage, qui fait en outre appel à des compétences bien spécifiques. C’est pourquoi ils font appel à des rédacteurs des débats. Ainsi, les secrétaires n’ont plus qu’à relire, amender et signer le document !

… Un enjeu de communication pour d’autres

Dans d’autres cas, le rôle du rédacteur des débats consiste à répondre à un enjeu de communication. Séminaires, colloques, tables-rondes… Tous ces événements donnent lieu à des discours et à des échanges. Souvent, ils rassemblent des invités prestigieux ou des experts. Rien d’anormal, donc, à ce que l’organisateur souhaite conserver une trace de l’événement !

Rédacteur des débats : les compétences

« Littéraire », le rédacteur des débats ? Oui, mais pas seulement. Voici les compétences que l’on juge généralement essentielles pour exercer cette profession.

Une affinité pour la langue et pour l’écriture

En moyenne, un rédacteur des débats produit 5 000 mots par jour. Il est donc essentiel d’aimer écrire et formuler des phrases. Toutefois, il faut garder à l’esprit que les documents rédigés ont une portée légale. Ils « font foi ». Dans ces conditions, on veillera donc à adopter un style sobre, clair, en un mot : efficace.

Par ailleurs, la maîtrise de la langue française est primordiale. Orthographe, grammaire, concordance des temps doivent couler de source. Le rédacteur des débats doit également jongler entre style direct et style indirect.

Une solide culture générale

Le métier de rédacteur des débats requiert une solide culture générale. Cela implique de suivre l’actualité, en particulier les thématiques socio-économiques. Mais il est possible d’aller plus loin en s’intéressant au dialogue social, à l’histoire des syndicats, aux enjeux des politiques locales, etc. Une certaine curiosité intellectuelle est essentielle pour comprendre les échanges et être à l’aise en réunion.

Deux maîtres-mots : discrétion et confidentialité

Confidentialité et discrétion sont primordiales pour exercer la profession de rédacteur des débats. En effet, un rédacteur doit être capable de garder sa neutralité lors des réunions. Même s’il est pris à partie ou à témoin, il doit rester impartial. En dehors des réunions, il doit s’interdire de divulguer des informations ou des documents confidentiels. 

En règle générale, les rédacteurs des débats sont diplômés de l’enseignement supérieur (cursus universitaire en lettres ou sciences humaines), d’une école de journalisme ou d’un IEP (Sciences Po).

Rédacteur des débats : le quotidien

On s’en doute, la rédaction des débats est un métier stimulant pour ceux qui aiment écrire et qui s’intéressent au monde qui les entoure. Mais à quoi ressemble le quotidien d’un rédacteur ? Voici quelques éléments de réponse.

Être principalement en télétravail

Un rédacteur des débats travaille essentiellement à domicile. C’est chez lui qu’il rédige le procès-verbal à partir des notes prises en réunion. On estime que pour un rédacteur expérimenté, une heure de réunion nécessite ensuite trois ou quatre heures de rédaction. Il s’agit donc d’un métier assez solitaire ! 

Bénéficier d’une grande autonomie

Le télétravail implique une certaine autonomie. Car il ne faut pas oublier qu’un rédacteur des débats travaille sous des délais contraints. La plupart du temps, il ne dispose que de quelques jours pour rédiger un procès-verbal. Il doit donc s’organiser pour respecter les délais, quelle que soit la difficulté de la mission.

Avoir sans cesse l’occasion de satisfaire sa curiosité

Être rédacteur des débats, c’est aussi avoir la possibilité d’enrichir régulièrement ses connaissances. Si vous assistez à une conférence médicale, par exemple, vous devrez probablement chercher des informations, vérifier du vocabulaire, et donc étoffer un peu plus votre culture générale.

Rédacteur des débats : le statut

Un rédacteur des débats peut exercer sous différents statuts. La plupart des rédacteurs des débats appartiennent à des sociétés spécialisées. Ils exercent alors à temps plein en tant que salariés, ou à temps partiel en tant qu’indépendants. On trouve également des rédacteurs des débats salariés dans les grandes entreprises ou au sein des institutions paritaires. 

Par ailleurs, un rédacteur des débats peut travailler directement pour une ou deux entreprises. Il exercera alors avec un statut d’indépendant.

Enfin, les rédacteurs des débats du Sénat et de l’Assemblée nationale bénéficient du statut de fonctionnaire.

Rédacteur des débats : en conclusion

La rédaction des débats est donc un métier exigeant qui nécessite plusieurs compétences, telles que la maîtrise du français et une bonne culture générale. Il constitue un observatoire privilégié de la vie économique et sociale de notre pays. La profession s’adresse plutôt aux diplômés de l’enseignement supérieur : cursus universitaire, école de journalisme ou Institut d’études politiques (IEP). 

Mais au fait, pourquoi faire appel à un rédacteur des débats ? Dans notre prochain article, nous vous expliquerons les raisons pour lesquelles une entreprise ou une instance ont tout intérêt à externaliser la rédaction de leurs procès-verbaux.

Share on

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart